Chtriman Gravelines 2017 – Iron Ben

Après une semaine de « repos », il est temps de partir pour Gravelines pour récupérer le dossard de l’épreuve, assister au briefing… La pression monte ce samedi et j’ai hâte d’être au lendemain avec les 180 autres concurrents du Chtri man.

Réveil à 4h30, petit déj, douche et c’est parti pour l’installation des affaires au parc à vélo. Il fait doux, la journée s’annonce bien, les autres participants sont très sympas avec beaucoup de nordistes et de belges (l’accueil du Nord n’est pas une légende).

Le départ est donné à 7h pour la natation qui s’effectue dans un bassin d’aviron. Ce n’est pas compliqué c’est un aller-retour avec deux grandes lignes droites ! La natation est « facile » car c’est bien dégagé et on ne se prend pas de coup ce qui permet de poser sa nage ; il n’y a pas une ride sur l’eau donc ça avance plutôt bien. Je relâche un peu l’effort sur les 1000 derniers mètres comme me l’ont conseillé Micka et Pierre afin d’en garder pour ce qui reste à venir.

La transition n’est pas rapide car je prends le temps de réfléchir à ma tenue vu le ciel qui s’assombrit… je pars bien couvert pour 4 boucles à vélo. Le début est très roulant sur les 20 premiers km, puis  arrive la « montagne » de Watten qui n’est pas très longue (un km environ). Le retour de la boucle est plus compliqué avec un vent de face. Les ravitos sont très bien organisés et nous avons « droit » à un ravito perso ou j’ai déposé ma « botte secrète » pour les 90 derniers km : des petits sandwichs salés sur le conseil de Micka (décidément !). Il avait raison ça fait du bien au moral et je commençais à saturer des barres sucrées.

Les 2 tours suivants se font sous la pluie et le vent et je suis content que la pluie s’arrête enfin pour les derniers km.

Les deux premières épreuves se sont bien déroulées, dans les temps que je m’étais fixé approximativement.

Arrivée au parc à vélo et dernière transition pour ce qui sera plus le difficile pour moi, le marathon. Le premier des 4 tours se passe bien, je le termine en un peu plus d’une heure ce qui, vu l’effort déjà consenti, est pas mal pour moi. Arrive le 15ème km et les problèmes… Crampes aux deux quadri… C’est parti pour 27 km de course et de marche alternée ou de marche et de course vers la fin… C’est dur mais là je comprends mieux l’expression « c’est dans la tête ». Pas question de s’arrêter même si je peux dire adieu à un chrono en dessous des 12 heures. Il fait chaud désormais et je ne m’alimente plus sur les 10 derniers, rien ne passe à part de la Saint Yorre. Je m’asperge les jambes d’eau aux ravitos pour éloigner les crampes mais cela ne dure pas longtemps.

Les 5 derniers sont plus « faciles » car je sais que c’est terminé et je finis avec un triathlète dans le même état que moi. On se « challenge » pour savoir qui arrivera à courir le plus longtemps avant de remarcher, c’est plus facile à deux.

Enfin la ligne d’arrivée que je franchis forcément avec beaucoup de plaisir en un peu moins de 12h15, à la 93ème place.

Il ne reste plus qu’à passer à la douche et récupérer le polo « finisher »

Une course que je recommande donc à tout le monde car le parcours se prête bien à un premier triathlon long et l’organisation est au top, avec des bénévoles très sympas du début à la fin. Et puis si j’ai réussi c’est à la portée de tous au club !

Pour moi ce Chtri man n’aura pas été une course individuelle, bien au contraire et donc un grand merci à :

  • Tous les copains du club avec qui j’ai partagé les entrainements depuis 6 mois et qui m’ont permis de faire cette prépa avec plaisir
  • Christophe et Laurent qui m’ont souvent proposé de m’accompagner, m’ont conseillé et encouragé pendant 6 mois
  • Frédéric qui m’a poussé à rouler plus fort à vélo (sur le moment je ne disais pas toujours merci !)
  • Jessica qui m’a initié à la sophrologie et qui m’a bien suivi jusqu’au bout
  • David pour les semelles super avec lesquelles j’ai pu aller au bout sans me blesser
  • Jérémy pour les séances de cap du vendredi qui m’ont aidé même si c’est bien en course que j’ai encore le plus de progrès à faire. Rdv dans quelques semaines j’espère car je compte bien axer sur la course pour 2018 !

Place à la récup !

 

0 Comments

Leave a Comment

quatre × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.