Les nouveaux forcats de la route

C’était le 26 juin au petit matin, au Mont St Michel, aux premières lueurs d’une aube blafarde, à l’heure à laquelle on conduit habituellement les condamnés à l’échafaud. Un léger crachin nous accompagnait, venu de Bretagne selon des plaisanteries douteuses ( mais objectivement le vent étant d’Ouest, ce n’était pas impossible ). Et nous étions dix, à(…)